Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Les questions les plus posées par les recruteurs

Les questions les plus posées par les recruteurs

Date de publication : 03/09/2019
Pour bien préparer vos entretiens d’embauche, vous devez bien sur vous entraîner à partir des informations que vous avez indiquées sur votre CV et votre lettre de motivation. Mais cela n’est pas suffisant. Le recruteur peut être amené à vous poser de nombreuses questions, parfois nécessitant une réponse courte parfois une réponse plus complète et de la réflexion. Afin de ne pas être surpris par les questions posées et leur formulation, nous avons listé pour vous les questions les plus posées par les recruteurs.

Question les plus posées par les recruteurs

Pour vous faciliter la lecture, nous vous avons classé les questions par thème et avons tenté d’y apporter des conseils et des réponses appropriées :

1) Questions ouvertes

  • Présentez-vous ?
  • Parlez-moi de vous ?
  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
  • Qui êtes-vous monsieur Durand ?

Les premières minutes sont importantes et c’est souvent le moment où vous êtes le plus tendu.

Respirez normalement et parlez avec calme et clarté. Vous devez avoir préparé cet exercice difficile qui consiste à vous présenter en trois phrases.

En quelques mots, vous devez indiquer qui vous êtes, ce que vous avez fait et ce que vous recherchez !

L’essentiel est d’apparaître concis et synthétique. Déjà, avec ces informations, le recruteur a suffisamment d’éléments pour reprendre la main et vous posez ses questions. Dans le cas contraire, si le recruteur vous laisse parler, à vous de développer et revenir avec plus de détails sur votre poste actuel et les raisons pour lesquelles vous postulez

«  J’ai 23 ans, je suis originaire de la Bretagne. Après 5 ans d’études à l’école de commerce Neoma, j’ai réalisé 3 stages dont un dans un service financier d’une grande entreprise. Aujourd’hui, je recherche un poste de financier en tant que jeune diplômé »

« J’ai 28 ans et je suis originaire de Lille. J’ai fait une école de commerce l’edhec option finance et suis depuis 4 ans auditeur externe dans un cabinet d’audit. Aujourd’hui, je souhaite intégrer un grand groupe en tant que contrôleur de gestion »

2) Questions classiques pour démarrer la discussion

  • Pourquoi voulez-vous changer d’entreprise ?
  • Que retenez-vous de votre expérience à ce jour ?
  • Vers quel métier voulez-vous vous tourner ?
  • Pourquoi avez-vous répondu à notre annonce ?
  • Qu’est-ce qui vous a plu dans le poste que nous proposons ?
  • Pourquoi avez-vous quitté votre poste ?
  • Lors de votre dernier poste qu’avez-vous appris ?
  • De toutes les entreprises où vous avez travaillé, laquelle avez-vous le plus appréciée et pour quelle raison ?
  • Pourquoi avez-vous quitté vos précédents employeurs ?

Le thème de toutes ces questions tourne autour du changement de poste. Le recruteur veut comprendre pourquoi vous voulez changer de poste et déceler si cela ne cache pas des difficultés dans le poste actuel, un problème de compétence ou relationnel.

À vous d’être le plus crédible possible et surtout le plus positif ! Oubliez les propos négatifs, vous devez apparaître dynamique et volontaire sachant parfaitement ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas.

«  Je suis commercial depuis 3 ans dans le même service et aujourd’hui je souhaite découvrir un secteur d’activité nouveau tout en restant dans la fonction commerciale. Pouvoir dans les prochaines années, manager une équipe commerciale constitue mon principal objectif »

« Je travaille en tant que comptable dans une société de 150 personnes depuis 2 ans. J’ai la conviction d’avoir beaucoup appris. Je souhaite cependant aujourd’hui donner un nouvel élan à ma carrière et intégrer le service comptabilité d’une plus grande structure »

3) Questions sur votre formation et les stages

  • Pourquoi avez-vous choisi cette formation ?
  • Pourquoi avez choisi de faire ces études ?
  • Que vous ont apporté vos études ?
  • Pourquoi avez-vous choisi cette filière plutôt qu’une autre ?
  • Quelle est le stage qui vous a le plus intéressé ?
  • Dans votre école, étiez-vous actif dans une association ?
  • Parlez-moi de vos séjours à l’étranger ?
  • Quels étaient vos relations avec vos camarades d’écoles, aviez-vous des amis ?
  • Comment avez-vous financé vos études ?
  • Quels avantages et quels inconvénients voyez-vous à travailler dans un grand groupe ? Quels avantages et quels inconvénients voyez-vous à travailler dans une tpe ?

 

Si vous êtes étudiant, vous serez automatiquement questionné sur votre formation. Il faut mieux donner l’impression d’un choix réfléchi, que ce soit l’école que vous avez intégrée ou la filière.

Quel que soit l’école que vous avez faite, ne soyez pas trop prétentieux s’il s’agit d’une des meilleures et ne faites pas de complexe si elle n’est pas très côté. Dans ce cas de figure, soulignez ses points forts et ce qu’elle vous a apportés. Essayez de donner les aspects les plus professionnels de votre formation qui peut intéresser le recruteur.

Pour un jeune diplômé, les expériences de stage sont perçues comme de vrais emplois. Le stage de fin d’études aura bien sur une influence plus grande.

En adéquation avec le poste auquel vous postulez, vous serez immédiatement dans une situation favorable de par la logique de votre parcours. N’inventez rien et ne partez pas dans un discours fleuve que vous ne maîtrisez pas. Votre parcours formation + stage bien détaillé doit suffire pour conforter le recruteur que vous êtes le bon candidat.

«  J’ai choisi à l’époque cette école car elle proposait ce que je recherchais, la filière de mon choix, une dimension internationale, des stages de longue durée et de nombreuses associations avec des thèmes qui m’intéressent plus particulièrement »

« Le stage qui m’a le plus plu est celui que j’ai fait pendant 6 mois dans le cadre de ma dernière année à l’école. Il s’agit d’un stage marketing dans un grand groupe automobile. Aujourd’hui, je souhaite poursuivre dans cette voie mais pas obligatoirement dans ce secteur d’activité »

4) Questions sur l’entreprise

  • Qu’est ce qui dans votre parcours, vous amène ici aujourd’hui ?
  • Pourquoi venir chez nous ?
  • Que savez–vous de notre entreprise ?
  • Quels sont nos concurrents ?
  • Quelle est votre vision de notre entreprise ?
  • Connaissez-vous nos produits ?

Ces questions permettent au recruteur de connaître votre niveau de curiosité. Vous devez absolument vous rendre sur le site de l’entreprise avant votre rendez-vous. Il est important de lire les onglets concernant, la page recruteur du site, mais aussi l’histoire de l’entreprise, son activité, ses valeurs …

Ne pas être au courant d’une évolution dont on parle dans toute la presse peut être fatale à un certain niveau de recrutement. S’informer préalablement, vous permettra également de poser les bonnes questions et d’être plus à l’aise avec votre interlocuteur.

« J’ai lu dernièrement que vous aviez lancé une nouvelle gamme de produits avec une technologie très pointue »

« De par mes postes dans différentes entreprises industrielles, j’ai toujours voulu travailler dans le conseil et mettre à profil mes expériences pour participer, conseiller et guider de grands groupes industriels dans leur développement en France mais aussi au niveau mondial »

5) Questions sur votre expérience dans une logique positive

  • Pouvez-vous me donner une situation professionnelle ou vous avez réussi votre mission ?
  • Quel est votre meilleur souvenir professionnel ?
  • Quel est le métier de vos rêves ?
  • Qu’avez-vous appréciez dans votre précédent poste ?
  • Racontez-moi la plus belle réussite de votre carrière ?
  • Dans votre dernier poste, de quoi êtes-vous le plus fier ?
  • Qu’allez-vous nous apporter ?
  • Quelle expérience avez-vous dans ce domaine ?
  • A la lecture du poste, quels sont les domaines que vous pensez maîtriser ?
  • Dans votre expérience, quel est le poste qui se rapproche le plus de celui que nous vous proposons ?

La question peut apparaître facile. Elle est enfaite pas si simple car elle nécessite de faire un choix et le bon choix pour trouver le bon exemple !

Le recruteur souhaite que demain, vous soyez dans une position de succès, pour vous et la société. L’exemple que vous allez donner doit être en rapport avec le poste proposé.

« Pour un poste de chargé de clientèle : J’ai beaucoup apprécié le travail de gestion commerciale que j’ai fait pendant 3 ans. Je connaissais parfaitement mon portefeuille clients avec qui j’avais des échanges tous les mois. C’est ce suivi commercial régulier qui m’a beaucoup plu »

« Pour un poste de serveur : J’ai aimé travaillé dans ce restaurant car il y avait une bonne ambiance et l’activité était importante. Je ne voyais pas passer les soirées »

6) Questions sur votre expérience dans une logique plus négative

  • Quelle est votre pire expérience en entreprise ?
  • Citez-moi une tâche où vous avez le sentiment d’avoir échoué ?
  • Souvenez-vous d’une situation où vous avez pris la mauvaise décision ?

Il s’agit d’une question difficile car bien entendu, il ne faut pas raconter ses difficultés. Nous vous invitons à être le plus bref possible. Cette question est dans le même esprit que « Citez-moi vos défauts ? » Citez-moi vos points faibles ? ». Le plus adapté est de donner un exemple très éloigné des compétences requises pour le poste auquel vous postulez.

«  Dans le cadre d’un stage, j’ai dû faire du classement. Si je les fais avec plaisir, j’avoue que j’étais ravi quand la mission fut finie »

« Au début de ma vie professionnelle, j’avais testé le métier de commercial call center. Même si j’ai beaucoup appris, notamment au niveau de la prise de parole, j’apprécie être en contact direct avec le client »

7) Questions sur les rapports humains

  • Avez-vous de bonnes relations avec vos collègues ?
  • Comment gérez-vous les conflits entre collègues ?
  • Pensez-vous qu’il faut parfois prendre sur soi ou alors toujours se défendre ?
  • Quelle importance vous donnez à l’ambiance dans les bureaux ?
  • Les personnes qui vous entourent au bureau sont-elle importantes à vos yeux ?
  • Avez-vous connu des situations de stress et de conflit ?
  • Avez-vous critiqué le travail d’un collègue ?
  • Comment gérez-vous le stress au bureau ?
  • Etes-vous quelqu’un d’autonome ?
  • Etes-vous parti en bons termes avec vos anciens employeurs ?

Vous devez faire passer comme message que vous êtes quelqu’un d’agréable et que vous n'avez aucun soucis avec les autres salariés car vous êtes d’abord concentré sur votre travail.

Si vous avez travaillé dans des grands groupes, vous pouvez indiquer que vous avez rencontré des personnes intéressantes et que certains sont devenus des amis. Il est important de montrer que vous faîtes néanmoins bien la différence entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Gardez de bonnes relations avec son supérieur hiérarchique après son départ démontre que vous savez évoluer dans vos rapports humains.

Tout rassemblement humain entraîne des difficultés, des tensions et parfois des conflits. Pour combattre ces situations, la communication et le dialogue sont les seules solutions pour retrouver le calme dans les services. Retenez également qu’un recruteur n’a aucune envie de faire rentrer un loup dans la bergerie.

8) Questions sur le management

  • Décrivez ce que vous avez aimé et moins aimé dans la façon dont vous étiez dirigé dans votre précédent poste ?
  • Décrivez comment dans votre expérience passée, vous avez agi en faveur d’un travail d’équipe ?
  • Donnez-moi un exemple de situation où vous avez du encadrer d’autres personnes ? Pensez-vous être un meneur ou un suiveur ?
  • Avez-vous des difficultés avec la hiérarchie et l’autorité ?
  • Etes-vous capable de travailler sous pression ?
  • Aimez-vous travaillé en équipe ?
  • Avez-vous exercé des responsabilités d’encadrement ?

Ces questions sont souvent posées à ceux qui postulent à des postes d’encadrement. Le recruteur peut également tenter de déceler le manager de demain.

Là encore, il est utile de préciser que dans toutes les entreprises où vous êtes passé, cela s’est bien passé. Un manager est utile pour chaque service car il permet une meilleure organisation et la possibilité d’être épauler en cas de difficultés.

« J’ai apprécié le management de mon chef de service car il était à la fois proche de nous pour les conseils et en même temps, il nous laissait libre d’organiser notre travail. Chaque semaine, il y avait un point commercial »

« J’ai eu une première expérience de management chez mon ancien employeur. Mon poste consisté à former, suivre et accompagner une équipe de 4 stagiaires d’écoles de commerce pour un travail de call center »

9) Questions sur les objectifs et la motivation

  • Avez-vous atteint les objectifs fixés ?
  • Citez-moi une situation où vous avez fait preuve d’initiative ?
  • Qu’est-ce qui vous motive pour ce poste ?
  • Pouvez-vous me raconter une journée type dans votre précédent emploi ?
  • Quels seraient vos trois premières actions si nous vous embauchions ?
  • Comment vous voyez vous dans 10 ans ?

Si le recruteur vous pose ce type de question c’est que vous êtes déjà à un niveau bien avancé de la discussion. C’est donc bon signe !

Vous êtes en realité déjà dans le concret du poste et vous avez passé le cap de toutes les questions de base. Soyez confiant et répondez avec sincérité en vous appuyant sur vos bons résultats dans votre poste précédent.

« Dans 10 ans, j’espère manager une équipe commerciale et participer à la réflexion sur l’organisation commerciale du service en relation avec la direction »

« Ce qui motive dans ce poste, c’est avant tout la mission et l’autonomie dans le travail »

10) Questions personnelles

  • Quelles sont vos activités extra professionnelles ?
  • Pratiquez-vous un sport ?

Parler de ses activités extra professionnelles est simple et agréable. Vous devez cependant pas perdre de vue que le recruteur tentera toujours de faire un lien entre les compétences nécessaire pour un sport, la maîtrise d’un instrument de musique … et les qualités requises pour le poste auquel vous postulez. Alors là encore faites le bon choix.

« Je rejoins chaque samedi mon équipe de football de mon quartier. Nous jouons ensemble depuis plusieurs années et participons à des concours contre d’autres villes du département »

11) Questions pratiques

  • Etes-vous quelqu’un de ponctuel ?
  • Quand êtes-vous disponible ?
  • Vous avez un préavis de combien de mois ?
  • Avez-vous des références que l’on peut contacter ?
  • Quel est votre niveau en informatique ?
  • Quelles langues étrangères pratiquez-vous ?
  • Quelles sont vos prétentions salariales ?
  • Combien gagnez-vous actuellement ?
  • Avez-vous des questions à me poser sur le poste ou l’entreprise ?

Plus les questions sont pratiques plus vous avez de chances d’être embauchés. Vous demandez votre disponibilité revient le plus souvent à vous demander quand vous pouvez démarrer ? Restez cependant calme car rien n’est fait et il ne faut crier victoire trop tôt.

12) Questions incontournables

  • Quels sont vos points forts et vos points faibles ?
  • Quels sont vos principales qualités et points d’amélioration ?
  • Quels sont vos qualités et vos défauts ?

Pour répondre à cette question, il faudrait y consacrer un dossier entier. Nous vous invitons à retrouver l’article diffusé dernièrement à ce sujet

13) Questions difficiles ou pièges !

  • Pourquoi vous recruter plutôt qu’un autre candidat ?
  • Pourquoi avez-vous été licencié ?
  • Depuis combien de temps, cherchez-vous un emploi ?
  • En ce moment, êtes-vous en contact avec d’autres sociétés ?
  • Quel intérêt avons-nous à vous embaucher ?
  • Il y a un vide de deux ans dans votre cv, quelles ont été vos activités pendant cette période ?
  • Quelles sont vos valeurs ?
  • Racontez-moi une histoire drôle ?
  • Quelle question n’aimeriez-vous pas qu’on vous pose ?
  • Y a-t-il une question que vous auriez aimé que je vous pose ?
  • Quelle est la réponse ultime ?

Ce type de question montre que le recruteur souhaite réellement vous tester.

Certains recruteurs cherchent à déstabiliser volontairement le candidat. Cela peut être utile pour certains métiers nécessitant de la conviction et du caractère.

Un entretien d’embauche n’est pas non plus comme un grand oral de grandes écoles de commerce et les recruteurs n’ont pas de temps à perdre à mettre en difficultés les candidats.

Si vous êtes performants pour les questions classiques et habituelles, il y a peu de chance que l’on vous pose une question piège et que le recruteur ai besoin de venir sur ce terrain miné !
Et à la question « quelle question nous n’aimeriez pas qu’on vous pose », sachez que la réponse proposée « C’est celle-là » est tellement connue qu’il y a peu de chance que l’on vous la pose !

 

En conclusion, une bonne préparation doit vous permettre de répondre à toutes les questions et d’éviter toutes les difficultés et surprises lors de l’entretien.

Quoiqu’il advienne ne cherchez pas à sur-jouer ou pire à inventer des histoires. Soyez vous-même et appuyez-vous sur votre parcours. Ayez confiance en vous et tout ira bien !