Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Accueil > Actualité > L'actualité des stages > Faut-il mettre en avant les petits boulots sur son CV ?

Faut-il mettre en avant les petits boulots sur son CV ?

Date de publication : 13/01/2020
Vous cherchez un stage ou un premier emploi et votre cv est encore assez peu étoffé.
Dans ce cadre, vous vous posez la question d’intégrer ou non les nombreux petits boulots que vous avez réalisés parfois dès le lycée mais aussi pendant les vacances d’été et ensuite pendant les années d’études à la fac, au lycée professionnel ou dans votre école de commerce ou d’ingénieurs.
Dans ce dossier, nous répondons à vos interrogations en gardant bien à l’esprit qu’il est toujours utile de montrer que l’on est dynamique en ayant acquis une première expérience en entreprise.
Comme toujours, il faut faire des choix en accord avec l’image que vous souhaitez donner de vous et le projet professionnel que vous convoitez !

petits boulots sur son cv

Faire des petits boulots, une chance ?

Tout le monde n’a pas des parents qui donnent chaque mois de l’argent pour financer l’ensemble des dépenses de la vie mais aussi les sorties, les vêtements, les loisirs et les voyages.

Vous êtes nombreux à avoir entrepris pendant votre jeunesse de participer aux frais et de réaliser ainsi des petits boulots.

Si cela n’a pas toujours été facile et agréable, cela peut s’afférer être perçu comme quelque chose de très positif pour les recruteurs que vous allez rencontrer prochainement pour la recherche d’un stage ou d’un emploi.

En effet, les recruteurs ne sont pas là pour vous juger mais ils sont souvent sensibles à la notion de mérité qui passe par la maturité, le désir d’indépendance, la débrouillardise, l’action, prendre sa vie en main.

Finalement quoi de plus efficace qu’un petit boulot pour comprendre le monde du travail à un niveau certes modeste et pour des tâches souvent répétitives.

C’est quoi un petit boulot ?

Les petits boulots qui reviennent le plus souvent, sont garde d’enfants, serveur dans un café ou la restauration rapide, livreur, vendeur, caissier, vendangeur, animateur et donneur de cours particuliers.

Ces métiers ne sont pas toujours faciles à intégrer sur un cv car ils laissent peu de place à un descriptif de poste détaillé et le plus souvent il s’agit de période courte ou de quelques heures par ci par là. Certains petits boulots sont plus faciles à présenter car ils laissent la possibilité de rêver !

Mais bien sûr tout le monde n’a pas eu cette chance ! Comme par exemple, assistant pour un festival ou un concert, un musée, une exposition en vogue, une bibliothèque ou bien guide touristique.

Quels petits boulots conservés ?

Tout d’abord, nous vous invitons à ne pas indiquer l’ensemble de vos expériences mais faire le tri en réfléchissant bien aux raisons pour lesquelles, vous souhaitez les intégrer dans votre curriculum vitae. Moins vous avez effectué des stages classiques en entreprise, plus vous allez devoir parler de vos petits boulots pour combler vos faiblesses en expérience professionnelle.

Nous vous conseillons de maintenir les petits boulots réalisés sur une longue période. C’est important de montrer que ce n’est pas une activité occasionnelle mais que vous avez dû tenir compte d’horaires et développer le sens de l’organisation.

Vous devez aussi tenter de conserver les petits boulots qui ont une véritable valeur ajoutée. Par exemple, un job de serveur vous aura appris le contact avec la clientèle et la gestion du stress, autant de compétences à mettre à profit d’un autre emploi.

A l’opposé, il faut mieux éviter les petits jobs genre baby sitting. Nous vous proposons de faire la liste de l’ensemble de vos petits boulots et d’inscrire sur un papier la durée et les tâches accomplis en indiquant ce que cela vous a apporté.

A chacune de vos expériences, trouvez ce qui pourrait intéresser un éventuel recruteur, votre capacité à vous adapter, votre sens du travail en équipe, etc...

Idéalement, deux à trois expériences de petits boulots sont suffisantes. Si vous n’avez qu’une ou deux expériences de petits boulots, ne paniquez-pas, et détaillé simplement chacune d’entre elles, sujet que nous abordons maintenant …

Quelle place et quel contenu sur un cv ?

Il faut savoir comment faire briller ces petits boulots sur un CV. Un petit boulot qui a été vécu comme un emploi par sa durée et ses tâches peut tout à fait être intégré dans la partie expérience professionnelle.

Cependant, cette expérience doit être impérativement suivie de 1 ou 2 lignes d’explication en indiquant, la fonction occupée, la mission et l’environnement du poste. N’employez donc pas de terme négatif dans la description.

En racontant votre parcours, assurez-vous que vous placez ses jobs étudiants comme de vrais postes, qui vous ont apporté quelque chose.

Si vous avez suffisamment d’expérience de stages et que vous souhaitez cependant montrer que pendant toute la période étudiante vous avez réalisé des petits boulots pour financer vos études, nous vous invitons à en faire mention soit en dernière partie des expériences professionnelles soit dans la partie qui concerne les activités personnelles que l’on appelle aussi centre d’intérêt, en bas de cv. Il serait dommage de ne pas en faire état.

Bien sûr le recruteur captera son attention sur vos stages, surtout s’il s’agit d’un entretien d’embauche pour un premier emploi ! mais on ne sait jamais, cela peut peut-être faire la différence avec un autre candidat.

C’est quoi les points forts des petits boulots ?

Les petits boulots constituent une première immersion dans le monde du travail. On y apprend très tôt le respect, la hiérarchie, la ponctualité, la courtoisie et la réactivité.

Les petits boulots permettent de découvrir les codes propres au monde du travail et facilitent l’adaptation à un nouvel environnement, une nouvelle équipe, un produit inconnu, et permet d’être opérationnel et autonome.

 

Vous l’avez compris, les petits boulots c’est positif mais il faut savoir l’intégrer correctement sur son CV, à sa place, avec un bon dosage de visibilité et d’explication.

Il faut ensuite savoir en parler en n’oubliant pas de positiver ces expériences en relatant l’environnement de la mission, la tâche accomplie et ce que cela vous a apporté.

Bien sûr comme vous le découvrirez plus tard, plus votre carrière avancera dans le temps, plus ces expériences de petits boulots disparaitront de votre CV pour laisser place à un parcours de professionnel en entreprise !

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Emploi d’été : Guide touristique
28/07/2020
Vous cherchez un job d’été intéressant et enrichissant. Cette année, vous ne souhaitez renouveler une expérience de serveur ou de vendeur, métiers que vous maîtrisez maintenant parfaitement. Alors, changez de cap et devenez guide touristique ! A Paris, en région ou à l’étranger, des postes de guides touristiques sont à pouvoir pour des étudiants à la recherche d’une expérience nouvelle. Appelé aussi guide interprète, le guide touristique est le métier rêvé pour les amoureux de voyages et d’aventures. Mais en quoi consiste réellement ce métier ? Est-ce accessible à tous ? Y a-t-il une formation obligatoire et des compétences particulières pour réussir dans cette voie ? Nous vous proposons de répondre à toutes ces questions.

...




Le vendeur de glaces à la plage
10/07/2020
En cette période estivale et de réouverture des plages, les vendeurs de glaces sont présents pour satisfaire les envies de tout le monde que des enfants jusqu’aux plus âgées. Très recherchés par les entreprises, les vendeurs de glace apportent ainsi leur contribution à rendre la vie plus agréable et plaisante pour les vacanciers. Faisons un zoom sur ce job étudiant !

...